Structure des données assainissement urbain

La structure des données assainissement urbain (VSA-SDEE) est un modèle de données conceptuel qui comprend la structure statique du système assainissement urbain et représente les objets individuels et la relation entre ceux-ci. La description du système assainissement urbain permet de rassembler au niveau conceptuel les différents aspects et applications du domaine de la planification de l'évacuation des eaux afin qu'ils puissent servir de base «universelle» pour la création d’une gestion de données intégrée de l´assainissement urbain.

Motivation et historique du développement

La collecte des données dans le domaine de l'évacuation des eaux des agglomérations se produit dans les endroits les plus divers (administrations communales, bureaux d'ingénieurs ou géomètres, offices cantonaux des eaux, etc.). Les structures de données reliées à ces collectes sont orientées par rapport aux données du problème courant des disciplines concernées. Souvent elles sont le résultat d'une solution ad-hoc préparée par les spécialistes de l'assainissement ou de la protection des cours d'eau.

Ultérieurement il est extrêment couteux d'échanger les données sur la base des différents modèles appliqués et d'en tirer un résultat satisfaisant sur un niveau technique (protection des cours d'eau, gestion des réseaux, STEP) et hiérarchique (ingénieur, commune, canton) (cf figure 1).

Figure 1 : Plusieurs collectes de données et solutions ad-hoc

L'échange d'informations sans frictions et la compréhension au delà de chaque spécialité sont alourdies de nos jours par des difficultés de communcation, car les notions ne sont pas utilisées de manière unique.

Même dans le domaine de l'évacuation des eaux des agglomérations, des notions centrales telles que «tronçon» et «ouvrage spécial» sont appliquées de manière différente. Un tronçon peut signifier par exemple:

  • la partie hydrauliquement homogène dans un canal,
  • la partie constructive de liaison entre deux chambres ou
  • la connection d'une partie d'un réseau ayant des caractéristiques constructives identiques.

A travers ceci, des malentendus inutiles sont créés et l'échange d'informations entre les différents acteurs de planifacation est rendu impossible. Dans ces circonstances, il est presque impossible de réaliser une vision complète du cycle de l'eau pour l'évacuation des eaux des agglomérations et d'arriver à un processus de planifaction efficace.

Figure 2: Définitions et hiérarchisation de l'information dans un modèle de données structuré

Pour ces raisons, l'Eawag en collaboration avec le VSA et le soutien financier de l'OFEV, a décidé de développer une structure de données conceptuelle pour la planification de l'évacuation des eaux et de la publier comme partie d'une directive de gestion de l'information dans le domaine de l'évacuation des eaux des agglomérations [2]. La Structure conceptuelle de Données de l'Evacuation des Eaux des agglomération (SDEE) agit comme platforme et référence sur laquelle les spécialistes peuvent s'orienter lors de l'organisation et l'échange d'informations.

A l'aide de cette structure de données il est à présent explicitement définit quels objets du monde réel tombent sous la notion de «tronçon». Ceci est la partie homogène d'un canal, avec les attributs matériau, diamètre, coefficient de rugosité. Pour la liaison constructive entre deux chambres et pour une partie connectée d'un réseau de canalisations avec les mêmes caractéristiques constructives la notion de canal a été choisie (cf. example à la figure 2).

Vers le haut

xeiro ag